Recherche

Accueil du site / Zéro Pesticide / Zéro pesticide pour un public vulnérable !

Zéro pesticide dans les endroits fréquentés par un public vulnérable !

Nouvelle échéance du Plan Wallon de Réduction des Pesticides (PWRP) : dès le 1er juin 2018, l’utilisation de pesticides (herbicides, insecticides et fongicides) sera interdite dans les espaces communaux ou privés fréquentés par les personnes dites « vulnérables ». Notre commune n’a pas attendu cette date pour agir, depuis 2017 plus aucun pesticide n’est employé dans les espaces communaux.

Qu’entend-on par public « vulnérable » ?
Ce terme vise les personnes plus sensibles aux risques liés à l’usage des produits phytopharmaceutiques sur la santé, à savoir les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées, les personnes malades ou les personnes présentant un handicap.
Les espaces situés dans l’enceinte et aux abords des écoles, des crèches, des centres de loisirs ou parcs d’attraction, des infrastructures sportives, des hôpitaux, des maisons médicales, des institutions pour personnes handicapées ou encore des maisons de repos sont ainsi tous concernés par cette nouvelle règlementation.
















© photos Bernard Lardinois, concierge de leur Abri
Aire de jeux située dans le paisible et accueillant « Parc » de leur Abri
rue du Baillois 6 à Rixensart


Pourquoi cette interdiction ?
Le but de cette législation est de réduire les risques et les effets de l’application des pesticides tant sur la santé humaine que sur l’environnement. Cet arrêt progressif de l’utilisation des pesticides encourage le recours aux méthodes alternatives de gestion et d’entretien des espaces de vie.
Par conséquent, les gestionnaires d’espaces fréquentés par du public vulnérable devront changer leur manière de travailler (changement de revêtement, acquisition éventuelle de matériel de désherbage alternatif, plantes couvre-sol,…) et tenir compte des contraintes d’entretien dès la conception d’un nouvel espace.

Comment parvenir au « zéro phyto » ?
Afin de supprimer l’usage des pesticides, il est important de définir son degré de tolérance face aux herbes indésirables et se poser les questions suivantes : est-il vraiment nécessaire de désherber à cet endroit ? Une végétation spontanée est-elle envisageable ? Si oui jusqu’à quel degré ? Quelle hauteur ?...
En effet, au niveau désherbage, obtenir le même résultat sans avoir recours aux produits phytopharmaceutiques demande plus de travail. C’est pourquoi, il est nécessaire de pouvoir dégager du temps dans d’autres postes. Ainsi dans les espaces publics, il n’est plus rare de voir apparaître de la végétation spontanée sur les trottoirs ou entre deux pavés. Certains lieux prendront un aspect plus « naturel », les fréquences de tonte y seront revues, des prairies fleuries semées, ou des zones en graviers enherbées, ... En fonction des surfaces à entretenir, il sera peut-être nécessaire d’investir dans des machines de désherbage mécanique et/ou thermique comme le fait Rixensart.














Tonte différenciée au cimetière de Rosières – Avenue B. Van Beethoven


Pour parvenir au « zéro phyto », nous sommes convaincu qu’une communication efficace est essentielle afin de faire comprendre aux usagers que les espaces de vie vont changer d’aspect et que de la végétation spontanée risque parfois d’apparaître ça et là.

Si vous êtes concernés par cette nouvelle règlementation et êtes intéressés par une visite de vos espaces accompagnée de conseils, par une formation des personnes en charge de l’entretien des espaces concernés, par des articles de sensibilisation à destination des usagers ou par des panneaux de sensibilisation, par une aide ponctuelle quelconque ou si vous avez des questions relatives à la législation ou aux alternatives aux pesticides, n’hésitez pas à contacter l’équipe des facilitateurs « zéro pesticide » de l’asbl Pôle wallon de Gestion Différenciée (pôle GD). Toutes les actions proposées par le pôle GD sont gratuites.

Pour plus de renseignements, contactez  :
- Le Pôle GD (rédacteur de cet article) :
• Tiffanie Frenkel – 0486/36.07.30 – tiffanie@gestiondifferenciee.be
• Mottet Thibaut – 0483/44.00.94 – thibaut@gestiondifferenciee.be
- La commune de Rixensart :
• Service environnement - 02 634 35 55 ou 02 634 35 77
agenda21@rixensart.be ou eco-conseil@rixensart.be