Recherche

Accueil du site / Jardins naturels / Faune / Insectes : le déclin

Agissons pour préserver notre biodiversité !

En cause : diverses formes de pollutions !

La pollution lumineuse

Notre précédent article évoquait la pollution lumineuse et son impact sur les oiseaux. Mais qu’en est-il sur les insectes volants ?

- Une récente étude européenne publiée dans la revue Nature est la première à braquer les projec-teurs sur les conséquences directes et indirectes de la pollution lumineuse sur la pollinisation des fleurs. Cette lumière intrusive perturbe les pollinisateurs nocturnes et a un impact négatif sur la reproduction des plantes.

- Depuis les années 1990 :
89 % de plus de points lumineux
94 % de plus de quantité de lumière émise la nuit
« Un problème d’autant plus prégnant que la lumière artificielle de nuit se généralise toujours davantage, enregistrant une hausse de 6 % par an en moyenne dans le monde ».

- La pollution lumineuse vient ainsi s’ajouter aux autres menaces - pesticides, agriculture intensive, destruction des habitats naturels - auxquelles sont confrontés les insectes volants.

Les pesticides

- « En moins de trois décennies, les populations d’insectes ont probablement chuté de près de 80 % en Europe  » (étude internationale PLoS One). Dans cette étude réalisée en Allemagne depuis 1989, les chercheurs pointent notamment l’utilisation de pesticides, d’engrais de synthèse, la disparition des haies entourant les champs ou les nouvelles méthodes de protection des semences. Ces pratiques tuent les insectes dont se nourrissent les oiseaux, qui meurent alors de faim. Elles perturbent la chaîne alimentaire.

- Les insectes forment l’un des socles de la chaîne alimentaire ;
80% des plantes sauvages sont pollinisées par les insectes volants
60% des espèces d’oiseaux s’alimentent d’insectes pendant la période de reproduction.
Déstabiliser ce socle entraîne des conséquences en cascade et a un impact sur les écosystèmes.

Des solutions pour préserver notre biodiversité :

Objectif « Zéro pesticides » en 2019 !

- Notre commune n’attendra pas 2019 pour continuer sa lutte contre les pesticides :
• Elle applique depuis des années, la gestion différenciée dans les espaces verts. Il s’agit d’une méthode qui consiste à adapter le mode de gestion en fonction de l’espace considéré (des en-droits de prestige aux espaces semi-naturel).
• Elle végétalise les cimetières : le gazon remplace petit à petit les graviers rouges. Le petit ci-metière de Rosières, près de l’église est une réussite. Une étude d’ensemencement d’autres cimetières de la commune a été réalisée et validée par le Collège.
• Le PCDN participe et organise des plantations de haies et de verger comme vous pourrez le découvrir sur le site de la Mare aux loups ou dans la Vallée de la Lasne (www.rixnature.be)
• Elle met à disposition des espaces verts pour les citoyens au travers de projets participatifs comme les Saveurs à partager et le Couloir écologique (plus d’information sur www.agenda21.rixensart.be)

- Les particuliers aussi
• Un petit rappel bien utile : il est interdit d’utiliser les pesticides sur la voie publique depuis le 1er juin 2014. Dans les jardins, l’interdiction s’appliquera dès le 1er janvier 2019. N’attendez pas cette date pour changer votre manière de gérer votre jardin et adaptez votre perception de la « propre-té ». Il y va de la santé de tous, en premier lieu, celle de l’utilisateur des produits et surtout, celle des enfants et des animaux domestiques !
• Nous vous proposons des gestes simples pour préserver la biodiversité comme par exemple :
- installer des plantes indigènes
- diversifier les abris : plantez une haie, aménagez une mare et/ou un tas de pierres…
- laisser un coin aux orties, mais pourquoi des orties ? Parce que quelques un de nos plus beaux papillons sont liés aux orties (dont la « Petite Tortue » en photo) sans compter une centaine d’autres insectes plus ou moins liés et très utiles à notre biodiversité.

Toutes les informations utiles :
Etudes du CNRS (20/03/2018) et du MNHN (21/03/2018) ;
Etude internationale PLoS One (18/10/2017) ;
Etude revue Nature (02/08/2017)

Les Eco-conseillères sont également prêtes à répondre à vos questions pour vous aider à changer vos habitudes et vous proposer des projets participatifs comme les Saveurs à partager et le Couloir écologique
_ Contacts :
Mélanie Marion : 02 634 35 55 - melanie.marion@rixensart.be
Anne Piron : 02 634 35 77 - anne.piron@rixensart.be

Photo : Gilbert Nauwelaers