Recherche

Accueil du site / Zéro Pesticide / Vers le zéro pesticide à Rixensart

Février 2015

JPEG - 16 ko

Ce n’est plus un secret, depuis 2011, la commune met en place un programme stratégique « l’Agenda 21 » et poursuit une dynamique de développement durable. Bref, un plan d’actions concrètes intégrant simultané-ment les dimensions écono-miques, environnementales, sociales et culturelles qui compo-sent notre société. C’est dans le cadre de cet Agenda 21 et dans celui du décret wallon régissant l’utilisation des pesticides que la commune développe un programme de Gestion Différenciée (GD).

Pour rappel, il est dorénavant interdit pour chacun d’entre nous d’appliquer des pesticides sur les trottoirs ou les allées… qui sont reliés à un réseau de collecte des eaux (filet d’eau, avaloir, etc.) ou à des eaux de surface. Ceci dans le but d’atteindre l’étape ultime de ZERO pesticide d’ici le 31 mai 2019.

Nous n’avons pas attendu cette réglementation pour initier le programme de Gestion Différentiée au sein de la commune. Ce type de gestion consiste à diversifier les modes d’entretien des espaces verts, afin d’être plus respectueux de l’environnement.

La Gestion Différenciée (GD) :
• remet en question la maîtrise absolue de la flore (plantes d’ornement, souvent non indigènes, monoculture, ajout d’engrais, tontes successives à répétition)
• est adaptée à chaque espace : pour certains, on choisira de maintenir une gestion très intensive, tandis que pour d’autres, on optera pour une gestion plus extensive (diversité de plantations indigènes, moins de tontes, prairie fleurie...)
• vise à réduire et, à terme, supprimer les herbicides…

Partant de ces constats, la commune a décidé pour 2015 :
• de continuer à former les agents communaux et les utilisateurs de pesticides afin que l’ensemble des nouvelles règlementations soient respectées,
• de constituer une équipe de pilotage en vue de suivre et de pérenniser le programme de Gestion Différenciée,
• de poursuivre le test des prairies fleuries actuelles et de l’étendre aux jardins des écoles du Centre et de Genval,
• de poursuivre la réduction de quantité d’herbicides commandée ,
• de réaliser un plan de désherbage applicable pour 2015,
• de continuer à organiser des séances d’information et de sensibilisation du grand public.

Notre objectif :
Recenser tous les espaces publics communaux et envisager un entretien spécifique et adaptés à chacun d’eux.
Par exemple : semer des prairies fleuries sur des ronds-points, privilégier une coupe tardive le long des bords des routes ou dans les endroits retirés, pratiquer une tonte plus adaptée et moins régulière autour des arbres, utiliser un désherbeur thermique pour entretenir les chemins en dolomie, voire pour les allées des cimetières, utiliser les plantes couvres-sols et étaler des copeaux comme moyens préventifs de lutte contre les indésirables ...

JPEG - 37.3 ko
Prairie fleurie au lieu-dit du Poteau à Genval - Eté 2014 ©Gilbert Nauwelaers

La mise en route de cette gestion différenciée prend du temps et commence par un changement de mentalité. Cela ne peut se concevoir sans votre collaboration. La première étape est essentielle : aidez-nous à modifier notre regard sur celle qu’on nomme trop souvent la «  mauvaise herbe  » qui refleurira au printemps.

Sylvie Van den Eynde
Echevin de l’Environnement

Contact :
Service Environnement
Mélanie MARION
02/634.35.55 ou melanie.marion@publilink.be