Recherche

Accueil du site / Zéro Pesticide / Plan Wallon de réduction des pesticides

En route vers le « Zéro pesticide »
dans les espaces publics et privés


Octobre 2014

Trucs et astuces au jardin
Dans un précédent article, nous vous informions d’une nouvelle réglementation sur l’utilisation des pesticides, compatible avec le développement durable. Cette réglementation vise à réduire les risques et les effets sur la santé et l’environnement.

JPEG - 61.5 ko

Pour rappel :
• Depuis le 1er juin 2014 : l’application des pesticides n’est plus autorisée sur les terrains revêtus non cultivables (trottoirs, allées…) reliés à un réseau de collecte des eaux (filet d’eau, avaloir, etc.) ou à des eaux de surface.
• Dès le 1er septembre 2014 : extension de l’interdiction aux terrains privés reliés à un réseau de collecte des eaux ou à des eaux de surface et aux zones tampons.

Autrement dit, nous devons modifier nos habitudes, apprendre d’autres méthodes pour entretenir nos jardins ou nos espaces engravillonnés. Il ne suffit pas de remplacer un produit toxique par un autre qui le serait moins. Il s’agit véritablement de chercher d’autres façons de faire, quitte à changer notre manière de voir les choses et d’intervenir, sans viser à tout prix la perfection et ainsi se passer des pesticides.

Pour y arriver, nous vous suggérons quelques trucs et astuces :
• Couvrez le sol de paille ou de résidus de broyage ; vous découragerez l’implantation de plantes sauvages.
• Plantez de la lavande au pied des rosiers écartera leurs parasites, tout comme la capucine repoussera les mouches blanches et les fourmis.
• Favorisez l’installation des prédateurs naturels en offrant le gite et le couvert aux coccinelles indigènes, oiseaux, hérissons….
• Evitez de travailler le sol en profondeur, vous garderez un sol meuble, sans crevasses, ni fissures et vous éloignerez les limaces.
• Posez des nichoirs pour les oiseaux et diversifiez les espèces végétales indigènes ; vous éviterez la multiplication effrénée de chenilles.
• Laissez pousser les pissenlits ; leurs puissantes racines ameubliront la terre et l’aèreront.
•Faites poussez des herbes aromatiques, qui par leur parfum très marqué, protègeront les espèces potagères (la sauge et le romarin repoussent la mouche de la carotte, le romarin éloigne la piéride du chou, le thym fait fuir les limaces...).
• Choisissez d’enherber plutôt que de désherber. Il suffit de convertir des surfaces recouvertes de gravier ou de dolomie en cheminements régulièrement tondus.

Et n’oubliez pas que vos meilleurs outils sont la binette, la rasette ou encore la paire de ciseaux, les écorces, le sel de cuisine, le savon noir en décoction…

Sylvie Vanden Eynde
Echevine de l’environnement

Pour aller plus loin sans pesticides :
➢ "En route vers le Zéro pesticide dans les espaces publics et privés" (Site de la commune de Rixensart et Rixensart info 267de juin 2014)
www.adalia.be pour trouver des conseils au cas par cas, milieu par milieu et mois par mois et la brochure « Comment jardiner sans pesticides » ;
➢ 25 Fiches conseils rédigées par l’asbl Natagora pour accueillir la nature au jardin sur www.natureaujardin.be ;
www.ecoconso.be (dans « publications ») Brochure « C’est toujours les p’tits qu’on pschiiit ! Petit guide pour éviter les pesticides à la maison et au jardin » ;
➢ Découvrez la gestion différenciée des espaces verts sur www.gestiondifferenciee.be
➢ Initiative citoyenne : inviter vos voisins à se passer totalement de pesticides dans votre quartier avec le projet « Quartier en santé… sans pesticides ». Pour tout savoir sur cette démarche participative et citoyenne, rendez-vous sur www.adalia.be.
➢ Pour vous débarrasser de vos bidons de pesticides entamés ou vides, rendez-vous au parc à conteneurs.
➢ Information et renseignements :
Mélanie Marion, conseillère en environnement
02 634 35 55 ou melanie.marion@publilink.be