Recherche

Accueil du site / Sentiers / Législation / Sentiers, nouveau décret
JPEG - 23.9 ko
Photo Gilbert Nauwelaers

Depuis peu, le nouveau décret relatif aux voiries communales remplace la vénérable loi du 10 avril 1841 promulguée à l’ère du cheval et des charrettes. Ce décret est le fruit d’un compromis résultant d’une importante concertation entre les diverses administrations et tous les acteurs concernés par la mobilité douce.

En voici quelques points importants.

- Un futur atlas actualisé et numérique
Jusqu’à présent, on se basait sur l’atlas de 1841. Cet atlas propre à chaque commune et dessiné à la main, reprenait les sentiers et chemins (de la commune) tels qu’ils existaient en 1841. Désormais, il y aura un seul atlas pour toute la Région Wallonne. Il se trouvera sur le portail de la région et sera aisément consultable. Le nouveau régime sera adapté aux exigences de la mobilité intra- et intercommunale et, en particulier, à la mobilité lente en vue de développer une vision cohérente des déplacements sur notre territoire. Concrètement, cela entraînera le recensement de tous les sentiers et chemins par la confirmation, la suppression, le déplacement ou la création de sentiers et chemins vicinaux. Ce travail sera réalisé en concertation avec des comités locaux composés de représentants des usagers et des associations de promotion de la mobilité douce ainsi que de représentants des propriétaires et des agricul¬teurs.

- Un droit d’initiatives et prescription acquisitive
Kesako ? Contrairement à la loi de 1841, tout un chacun pourra désormais demander la création, la modification ou la suppression d’une voirie communale…. il n’y aura plus d’avis conforme du Conseil provincial…mais patience avant ces premières actualisations, des tests pilotes sont prévus. En outre, il sera toujours possible de créer ou de modifier une voirie lorsqu’un chemin ou sentier aura été emprunté sans équivoque et de manière ininterrompue par le public durant plus de trente ou dix dans certaines circonstances (plan d’alignement).

- En conclusion
Ce nouveau décret rappelle que notre réseau de sentiers et chemins constitue une richesse et un atout pour favoriser la mobilité douce sur notre territoire. La Commune et son Plan de Développement de la Nature (PCDN) ont l’espoir de clarifier les zones de flou autour de certains sentiers grâce à cette nouvelle loi.
En effet, notre objectif est de continuer à développer et protéger le réseau des petites voiries en vue de les faire évoluer en tenant compte des enjeux et des potentialités liées à la mobilité, l’aménagement du territoire, le tourisme, la biodiversité ou le patrimoine.

Ne tardons plus ! Nous avons tout en main pour renforcer le maillage des chemins et sentiers en vue de répondre aux besoins de mobilité douce actuels et futurs.

Pour toute information,
- service environnement au 02 634 35 55 ou melanie.marion@publilink.be
- www.sentiers.be