Recherche

Accueil du site / Jardins naturels / Divers / Pesticides... Et si on changeait nos habitudes ?

Et si l’on changeait nos habitudes, si l’on se passait des pesticides et acceptions la nature dans notre jardin ?

avril 2008

JPEG - 7.2 ko

- Du 20 au 30 mars 2008, a eu lieu en Wallonie, en France, en Hollande, en Italie, la semaine sans pesticides. L’objectif : montrer qu’il existe des alternatives efficaces à l’utilisation des pesticides de synthèse.

- Posons-nous la question de la nécessité de désherber partout et à tout moment. Ces plantes indésirables baptisées « mauvaises herbes » peuvent avoir de nombreux intérêts en offrant pollen et abris pour les insectes utiles au jardin. Leur aspect esthétique n’est pas sans intérêt !

Des jardins où la nature peut s’exprimer sont en équilibre naturel : les divers produits « chimiques » sont remplacés par des prédateurs naturels. Ces jardins ont de nombreux avantages : moins de gestion de manière générale, pas d’utilisation de produits dangereux, pas de dépenses en produits phytosanitaires et aucune pollution de l’environnement… ou de soi-même.

GIF - 19 ko

- Tentez l’expérience.
Commencez par quelques m² de jardin laissés à la nature, Cela ne nuira pas à l’esthétique de votre jardin mais permettra l’accueil d’une végétation spontanée et de toute une série d’insectes, d’oiseaux ... en quête de ce type d’habitat. Vous aurez certainement envie d’étendre cette zone naturelle quand vous découvrirez qu’elle devient votre alliée en accueillant des coccinelles qui ne feront qu’une bouchée des pucerons installés sur vos rosiers.
L’utilisation de pesticides n’est pas sans risque car ces produits ont des impacts négatifs sur la santé des adultes et des enfants.


- Un chiffre : 25 %
Ce chiffre représente la contribution des jardiniers amateurs à la pollution de l’eau selon l’association WWF (World Wild Found, Organisation mondiale de protection de la nature).

Christiane BOEHM
membre du PCDN

Pour en savoir plus :
- Vous pouvez commander la brochure « Biocides et pesticides : pas sans risques » en appelant le 02/524.97.97.
- Quelques exemplaires sont également disponibles au Service éco-conseil au 02/634.35.95.