Recherche

Accueil du site / Jardins naturels / Flore / Deux plantes rares à Genval

Octobre 2013

Carex lepidocarpa (la laîche écailleuse) et Palustriella commutata (une belle mousse avec incrustations de carbonate de calcium) ont été découverts près du lac de Genval, aux confins de La Hulpe et Overijse.

Gisèle Weyembergh relate la trouvaille de ces espèces et étaye la valeur patrimoniale de ce site marécageux brabançon dans la Revue de Botanique « Adoxa ». L’article précise l’identification de ces espèces et aborde en détail leurs statuts de rareté et de protection. L’auteure analyse la végétation dans laquelle s’inscrivent ces plantes et s’enquiert de la gestion actuelle et des perspectives de conservation.

A cet effet, au-delà de l’article botanique, des contacts ont été pris cet été 2013 avec la société qui gère le site épisodiquement. Une très bonne communication a pu être établie. La station vulnérable a été désignée sur place à titre préventif pour éviter, par exemple, que des produits (ou rémanents) de coupes y soient malencontreusement déposés, ou que des machines y circulent.
Notons par ailleurs que cette station de plantes très rares se situe à moins de 300 mètres du chantier actif du RER et qu’une vigilance est indispensable en particulier par rapport à l’expansion de foyers d’espèces invasives comme la renouée du Japon. La balsamine géante de l’Himalaya, quant à elle, est présente dans le marais, en quantité « gérable » jusqu’à présent.

Affaire à suivre donc…

JPEG - 41.7 ko
La laîche écailleuse (photo G. Weyembergh)
JPEG - 109.7 ko
Palustriella commutata (Photo G. Weyembergh)

Pièces jointes